exposition
à venir

du 30 septembre au 31 décembre 2022

Gérard Lattier
La Bête – une histoire de la bête du Gévaudan

Peintre-conteur, Gérard Lattier aime poser son regard malicieux, sa gouaille aux accents occitans et sa palette colorée sur tout un tas d’histoires : histoires personnelles, histoires dans l’Histoire, mythes, légendes et épisodes religieux. Ce peintre narratif, que l’on rapproche parfois des artistes naïfs ou de l’art brut mais que l’on peut difficilement classer, construit ses tableaux comme des bandes dessinées dans lesquelles il déclame avec humour et poésie son amour pour la vie et pour la liberté, loin de toute convention.

Parmi les histoires qui ont inspiré son imaginaire, il y a celle de la bête du Gévaudan. Entre le 30 juin 1764 et le 19 juin 1767, une « bête » à l’origine inconnue, mais le plus souvent associée au loup, sévit dans le Gévaudan (actuelle Lozère et Ardèche) et s’attaque aux hommes, donnant naissance aux rumeurs les plus folles. Gérard Lattier retrace cet événement tragique devenu légendaire dans une série de 43 tableaux, réalisés entre 1989 et 1993.

 » C’est le voyage au pays de la Bête du Gévaudan. Ce voyage-là, il me dure quatre ans avec, au bout du voyage, la Bête qui me tend le miroir, je me suis regardé dans le miroir, j’ai demandé Pardon. « 

Dossier
pédagogique

Oral tradition
in the Cevennes