Maison Rouge

la dernière filature française

De 1900 à 1918, Maison Rouge est propriété de la société lyonnaise Tresca. Elle édifie ou rénove, sur la propriété, une autre filature dite « Petite Rouge », spécialisée dans la production d’un fil de premier choix, qui sera inaugurée en 1900.

En 1918, le soyeux lyonnais Henri Barthélémy Bertrand, déjà propriétaire de filatures dans le Midi, se porte acquéreur de Maison Rouge.

Dans les années 1920, la filature passe sous le contrôle de la Cie Générale des Soies de France et d’Indochine de Lyon (qui deviendra la Compagnie Générale des Soies de France et d’Importation), laquelle refait la toiture de la Grande Rouge. La charpente bois, dégradée par la vapeur, est alors remplacée par une charpente métallique et les tuiles romanes par des tuiles mécaniques que l’on peut encore voir aujourd’hui.

En 1956, les derniers filateurs du Midi se regroupent en une société, « La Filature Française de Soie des Cévennes », et équipent en 1957 Maison Rouge de matériel japonais automatique.

En janvier 1965, Maison Rouge ferme ses portes définitivement et avec elle disparaît la dernière filature française de soie.