Design en Cévennes

Maïa et Pierre Paulin

L’exposition Maïa et Pierre Paulin, design en Cévennes a été présentée du 4 avril au 21 juillet 2019 à Maison Rouge – Musée des vallées cévenoles à Saint-Jean-du-Gard.

Pierre Paulin est l’un des plus grands designers français. Il a fait entrer ses formes généreuses et contemporaines à l’Élysée.
Depuis les années 1950, où il réalise des meubles fonctionnels aux formes simples, aux années 1960, il révolutionne les techniques de garnissage des sièges en inventant des textiles extensibles qu’il utilise pour ses fauteuils iconiques : Ribbon, Mushroom ou Tongue.
Durant les années 1970, avec Maïa, il travaille pour l’industrie sur des matériaux nouveaux, résine de synthèse et produits grand public. Les années 1980 le ramènent à l’ouvrage artisanal avec la complicité de l’Atelier de recherche et de création du Mobilier National.
La recherche d’un lieu de vie amène Pierre et Maïa dans les Cévennes, dans une bergerie où Pierre fait dialoguer la douceur et le confort de ses sièges avec la rudesse des pierres de granit et des paysages austères et somptueux environnants.
Les Cévennes sont devenues le nouveau lieu de vie et de création de cet homme épris de nature et d’authenticité. Cette exposition est l’occasion de revenir sur la récente inscription du domaine des Paulin en Cévennes à l’inventaire des Monuments Historiques.

Cévennes Étoilées

Photographies de Carole REBOUL

L’exposition temporaire de Maison Rouge – Musée des vallées cévenoles célèbre à travers la poésie et l’originalité des oeuvres de la photographe Carole Reboul la très récente labellisation « Réserve Internationale de Ciel Étoilé » obtenue par le Parc national des Cévennes le 13 août 2018.

Carole Reboul est une artiste photographe de la région.
Attirée par les grands espaces – comme par l’infiniment petit qu’elle décline dans d’autres séries photographiques – c’est tout naturellement qu’elle choisit les Cévennes comme terrain d’expérimentation. Dans la série Cévennes Étoilées, elle nous invite à découvrir et à prendre conscience de l’incroyable beauté des paysages nocturnes et du ciel cévenol tantôt spectaculaires, poétiques, dramatiques, magiques, mystérieux voire mystiques… L’artiste joue avec les effets de lumière (seule la lumière naturelle lui convient) et capture dans ses photographies les instants de grâce qui transcendent le paysage.

Exposition présentée du 19 septembre au 1er novembre, tous les jours de 11h à 18h. Puis du 2 novembre au 30 décembre, du mercredi au dimanche de 14h à 17h30. Fermée le 25 décembre.

Rêves de soie

Œuvres tissées de Marie Leclère

« Dès que je me mets sur le métier, c’est une aventure nouvelle, je lance une idée. Encore une fois je me suis dit : “allez, innove !” » L’inspiration de Marie Leclere l’a d’abord guidée vers la création d’une collection de Tajmano (parures). Puis l’artiste autodidacte, qui a collaboré avec Christian Lacroix, a utilisé ces taffetas traditionnels pour leur incorporer des fibres autres que la soie.

Installée à Saint-Jean-du-Gard depuis 1973, Marie Leclere est inspirée par les montagnes qui l’entourent. En entrelaçant papier, soie et plastique, elle crée une calligraphie singulière. Son travail original est une recherche de textures et de rendus.

Exposition présentée du 30 mars au 2 septembre 2018, tous les jours, de 11h à 18h jusqu’au 30 juin (sauf le 1er mai), puis de 10h à 19h du 1er juillet au 2 septembre 2018.

Rêves de soie
Rêves de soie